Un catalogue de plus de 2800 titres !

Bienvenue sur RougePlay-fr!
Utilisateur: [user], MDP: [password]

Nos recommandations
La bataille de Midway
Ayant appris par ses relations dans la marine que les japonais allaient attaquer les îles Midway, John Ford se rend sur l'île pour filmer la bataille. C'est tout d'abord un documentaire historique de tout premier ordre : tous les plans montrés sont réels et John Ford fut même blessé au bras gauche par un éclat d'obus lors du tournage. Mais le film est plus que cela car Ford y insuffle un grand souffle épique empreint de patriotisme. Il désire montrer aux mères américaines comment le pays commençait à répondre coup pour coup. Pour éviter tout problème, il accorde un temps égal aux différents corps des armées et John Ford a le trait de génie d'ajouter un plan du Major James Roosevelt, fils du président, saluant les cercueils des tués au combat (en réalité, il n'était pas présent à Midway). Lorsque que le film lui fut projeté, le président Roosevelt déclara : « Je veux que toutes les mères des Etats Unis voient ce film ! ».
Von Stroheim
Portrait d'Erich von Stroheim qui fut un grand réalisateur du cinéma muet des années 1920 - 1930, entraînant souvent avec lui un parfum de scandale pour avoir dépeint l'animalité tapie en chaque homme.
Laurent Préyale film d'espionnage
Sous-genre du film de guerre, du film policier et parfois du cinéma d'action, le film d'espionnage possède l'intéressante particularité de refléter les événements politiques et militaires des grandes puissances. Il a souvent joué le rôle de baromètre des antagonismes idéologiques du monde. L'espionnage existait déjà en Grèce Antique : faux devins ou vrais espions, tous les moyens étaient bons pour permettre à un Roi de prendre l'avantage sur son voisin, dût-il pour cela enlever sa femme ou fabriquer un cheval géant, car l'espionnage, c'est d'abord protéger sa patrie. De César à Montesquieu, en passant par Napoléon ou Churchill, les grands stratèges ont utilisé sans états d'âme ces services de renseignements occultes, raison d'état oblige.
Chang
Kru et sa famille vivent au nord-est du Siam, dans une clairière en pleine jungle. La sérénité de ce paradis va être dérangée par une panthère qui attaque leur chèvre et surtout par le chang, éléphanteau qui piétine son champs de riz. Ce film dont la première a eu lieu le 28 avril 1927 au Rivoli Theatre de New York City fut longtemps considéré comme perdu.
Laurent Préyale film d'aventure
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage, et puis retourné plein d'usage et de raison vivre sereinement le reste de son âge. Le film d'aventure, c'est une galerie de portraits des héros de notre enfance, mais c'est aussi et surtout une manière pour l'homme de donner un sens à sa vie. Si on glorifie l'individu en privilégiant l'action à la réflexion, si la psychologie des personnages est inexistante, si le héros est stéréotypé et s'il y a une suite au premier épisode, c'est que vous êtes en train de regarder un film d'aventure. Regardons le bon côté des choses, un film d'aventure se situe souvent dans un décor fantastique propice à l'imaginaire. Et même s'il idéalise le futur, alors qu'en réalité vous êtes plutôt pessimiste sur l'avenir de la planète, vous passez du bon temps, et puis l'histoire se termine bien. Avec le film d'aventure, vous vous évadez, c'est là sa grande force.
Tanganyika
A partir de 1950, Willy Rozier sent un besoin d'exotisme et d'aventures. C'est ainsi qu'il se rend au Tanganyika, tantôt chassant les grands fauves, tantôt filmant. Il raconte ses aventures en toute simplicité dans un style direct parfois imagé par des photographies prises sur le vif et qui reflètent l'authenticité de son récit.
Cartel Land
Mexique. Dans un petit village du Michoacán, José Mireles, un physicien qui se fait appeler El Doctor, est à la tête d’Autodefensas, un mouvement citoyen contre le Knights Templar, le plus redoutable cartel de drogue de la région qui sévit depuis plusieurs années. Parallèlement, dans la Vallée de la Cocaïne, ce canyon désertique de 84km de long dans l’Arizona, le vétéran Tim ‘Nailer’ Foley et son groupe paramilitaire Arizona Border Recon, luttent contre l’invasion de la guerre des cartels mexicains en Arizona.
Harold Lloyd Bonus
Bonus sur les films de Harold Lloyd: Jean-Pierre Piton, journaliste, nous apprend des anecdotes sur les films de Harold Llyod et l'homme qu'il était.
Laurent Préyale le film noir
Entre 1939 et 1946, les films américains sont interdits en France. A la Libération, les spectateurs se précipitent dans les salles qui projettent des films très éloignés des mélos et des comédies musicales sirupeuses de l'avant-guerre. Les critiques de cinéma français donnent un nom à ces films à l'atmosphère glauque, pessimiste : le film noir. Comment reconnaître un film noir ? Observez cette atmosphère si particulière, l'ambiance qui règne dans un film noir ne prête pas à l'humour. Et puis il est en noir et blanc. Les ingrédients du film noir sont : le détective, la blonde vénéneuse, les policiers, le chef de la mafia locale, l'énigme à résoudre et la psychologie des personnages.
Harry Langdon Bonus
Bonus sur les films de Harry Langdon: Jean-Pierre Piton, journaliste, nous apprend des anecdotes sur les films de Harry Langdon et l'homme qu'il était.
Vestiges sous-marins
Vestiges sous-marins ouvre la mer et ses trésors au public, un documentaire qui nous donne à voir un littoral corse vivant avec la mer. Lieux de tournage: Bastia, Bonifacio, Lavezzi et Scandola.
Bruce Lee : l'épopée du dragon
Un documentaire sur les derniers secrets de la légende...
Documentaire