Plus de 3000 
titres incontournables

Bienvenue à RougePlay-fr!
Utilisateur: [user], MDP: [password]

Nos recommandations
Laurent Préyale film d'espionnage
Sous-genre du film de guerre, du film policier et parfois du cinéma d'action, le film d'espionnage possède l'intéressante particularité de refléter les événements politiques et militaires des grandes puissances. Il a souvent joué le rôle de baromètre des antagonismes idéologiques du monde. L'espionnage existait déjà en Grèce Antique : faux devins ou vrais espions, tous les moyens étaient bons pour permettre à un Roi de prendre l'avantage sur son voisin, dût-il pour cela enlever sa femme ou fabriquer un cheval géant, car l'espionnage, c'est d'abord protéger sa patrie. De César à Montesquieu, en passant par Napoléon ou Churchill, les grands stratèges ont utilisé sans états d'âme ces services de renseignements occultes, raison d'état oblige.
Métro, Bus, RER
Réalisé à l'occasion du soixantième anniversaire de la RATP, ce documentaire présente les témoignages de dix voyageurs et agents révélant, à travers des histoires insolites, le rôle qu’ont joué les transports en commun parisiens dans leur vie. Pascal, un ancien prothésiste dentaire, a brusquement quitté son travail pour devenir machiniste. Aujourd'hui, il se réjouit de ce qu'il appelle son "ouverture sur le monde". Pour Yannick, aveugle, le métro représente une certaine autonomie, un accès facile à Paris et sa banlieue. Mais le réseau souterrain a joué un rôle encore plus important dans sa vie. Il y a rencontré celle qui est aujourd'hui sa femme. Retraitée et souffrant de la solitude, Marie-Louise passe son temps dans le bus lorsqu’elle s'ennuie. Elle tient compagnie aux conducteurs, leur prépare des gâteaux, écoute leurs confidences.
La bataille de Midway
Ayant appris par ses relations dans la marine que les japonais allaient attaquer les îles Midway, John Ford se rend sur l'île pour filmer la bataille. C'est tout d'abord un documentaire historique de tout premier ordre : tous les plans montrés sont réels et John Ford fut même blessé au bras gauche par un éclat d'obus lors du tournage. Mais le film est plus que cela car Ford y insuffle un grand souffle épique empreint de patriotisme. Il désire montrer aux mères américaines comment le pays commençait à répondre coup pour coup. Pour éviter tout problème, il accorde un temps égal aux différents corps des armées et John Ford a le trait de génie d'ajouter un plan du Major James Roosevelt, fils du président, saluant les cercueils des tués au combat (en réalité, il n'était pas présent à Midway). Lorsque que le film lui fut projeté, le président Roosevelt déclara : « Je veux que toutes les mères des Etats Unis voient ce film ! ».
La guerre des drones
Michael Haas est un joueur confirmé de jeux vidéo. Il baigne dans cet univers depuis l’âge de 5 ans. A 19 ans, il est employé par l’US Air Force en tant que pilote de drones…
Harold Lloyd Bonus
Bonus sur les films de Harold Lloyd: Jean-Pierre Piton, journaliste, nous apprend des anecdotes sur les films de Harold Llyod et l'homme qu'il était.
Scientologie, sous emprise
Avec la scientologie, décrite par Lawrence Wright comme « la prison de la croyance », « vous vous murez à l'intérieur de votre propre esprit. Ce film revient sur le processus psychologique que nous pouvons tous subir lorsque nous tombons sous une philosophie politique puissante ou une religion qui nous aveuglent à tel point que nous ne décelons plus les abus commis ». Alex Gibney
Let there be light
Loin du mythe du soldat heros, la reeducation des soldats americains traumatises par la guerre.
Know your enemy
L'objectif principal du film est de présenter l'histoire et les coutumes des Japonais à la force de combat américaine. Tout au long du film, un grand effort est mis en juxtaposant les anciennes coutumes avec les aspects modernes du Japon. Cet effet crée le sentiment d'un peuple étrange avec des nuances de normalité. Le film commence par discuter des soldats de l'armée japonaise. Cette section se concentre principalement sur l'apparence et l'alimentation du soldat, beaucoup plus que la tactique et la stratégie. Le film commente les soldats de l'armée japonaise comme étant «aussi semblables que des tirages photographiques sur le même négatif».
Couple et duo Valentino Nazimova
dans l'histoire des couples et des duos du cinéma, deux artistes ont incarné le mythe extravagant des années folles. Leur collaboration ouvrit la voie à une plus grande liberté de création. Alla Nazimova et Rudolph Valentino représentent le couple le plus extraordinaire et le plus improbable des années 20. Pourtant, ces deux artistes contestés se sont croisés et ont travaillé ensemble. La collaboration d'Alla Nazimova et de Rudolph Valentino reste encore aujourd'hui unique dans l'histoire du cinéma. Originaire de Russie, la célèbre actrice, lesbienne et polyglotte, a été mariée plusieurs fois. Valentino quant à lui va révolutionner l'image de l'homme au cinéma. L'acteur italien sera le premier à oser porter à l'écran sa part de féminité, il deviendra le premier "Latin Lover". Dès lors, les hommes porteront des bijoux, et se gomineront les cheveux. Ce documentaire met en avant deux stars du cinéma muet qui vont lutter contre la censure des années 20.
Couples et duos: Von Stroheim
Qui aurait pensé qu'un ancien comptable aurait permit à l'un des plus grands réalisateur de tous les temps de mettre le pied à l'étrier. Carl Laemle fut le premier à croire au génie d'Erich Von Stroheim. La rencontre de ces deux immigrés autrichiens allait donner au cinéma ses heures de gloires les plus extravagantes et transformer les fondations même du cinéma américain.Erich Von Stroheim et Carl Laemle, où quand le réalisateur le plus fou du cinéma réussit à convaincre le fondateur des studios Universal.
Laurent Préyale film d'horreur
Depuis ses débuts, le film d'horreur est le genre qui rapporte le plus à l'industrie cinématographique. Le spectateur aime se donner du frisson, mais où finit la réalité, où commence l'horreur ? Telle est la question fondamentale du genre. Un film d'horreur doit vous faire peur, vous savez que vous ne risquez rien assis sur ce fauteuil en train de regarder cette fille qui fait tout pour que le monstre la découvre, mais c'est plus fort que vous, votre tension monte, votre rythme cardiaque s'accélère, vos mains sont moites et vous avez complètement oublié où était garée votre voiture. Vous ne maîtrisez plus rien, et c'est très bien comme ça, vous êtes retombés en enfance. Mais si, rappelez-vous, la peur du noir et du monstre caché sous le lit, le plancher qui craque et les portes qui grincent. Cette peur du noir, c'est surtout la peur de l'autre, de l'étranger. Cette peur qui remonte à l'âge des cavernes, lorsque vos ancêtres n'avaient pas encore inventé le sabre laser pour se défendre des grands prédateurs.
L'homme à la caméra
A man travels around a city with a camera slung over his shoulder, documenting urban life with dazzling invention.
Documentaire
eyJwYWdfbWFpbl9mcmVlIjoiMSJ9
Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers pour faciliter la navigation, améliorer l'expérience de l'utilisateur, personnaliser le contenu et effectuer des analyses statistiques sur les habitudes de navigation. Vous pouvez modifier le configuration/rejeter ou obtenez plus d’informations dans notre politiques de cookies.

Acceptez-vous ces cookies et le traitement des données à caractère personnel concernées?

Vos paramètres de Cookies
Oui, j'accepte
Enregistrer les paramètres